2019 année du changement, 2020 année de…heu on verra

J’aime bien les articles des autres designers sur la retrospective de leur année et je n’ai jamais trop tenté l’exercice. Donc…bah pourquoi pas :)

Photo © Marc Traverson

2019 a été une année très hasardeuse en terme professionnel. Je suis freelance depuis septembre 2018 et pour l’instant mon chiffre d’affaire est très éclectique. Il vient à 50/50 entre prod et enseignement. Je vais donc tâcher de scinder en 2 ces parties.

Enseignement et pédagogie

Les cours à la Web School Factory sont un régal de tous les jours.

J’ai doublé mon nombre d’heures de cours à la Web School Factory (Paris) ou j’enseigne depuis maintenant 5 ans ; en commençant à enseigner la Direction Artistique au 4e et 5e année de la majeure design. J’ai choisi de prendre plus de cours car j’ai déménagé à Rennes (ville dans laquelle je n’ai pas encore de réseau hé oui..) et m’assurer un minimum de revenu à 1h30 de la ville a été une décision stratégique.

En terme d’enseignement je continue toujours d’enseigner Photoshop, le Web design, le design d’interface aux jeunes arrivants et comme chaque année je suis toujours surpris de voir le résultat de l’enseignement appliqué à des sujets que je leur donne. Comme par exemple ce TP ou je leur demande en 3H de refaire leur autoportrait à la manière d’un artiste de leur choix (sauf Warhol faut pas déconner).

Des étudiants jouent le jeu jusqu’à se prendre en photo avec des vêtements similaires à la photo originale
J’aime bien ce moment ou on peut confondre les 2 images sans savoir laquelle est l’originale
Bref j’arrive toujours à être surpris
Et c’est juste en Première année….

Au passage, je dois en être à ma 5e écriture de cours cette année au passage… Gros boulot.

à coté de ça je suis devenu Directeur pédagogique de l’Etape Design dans le 13e (Ecole fondée Par Geoffrey Dorne et Bruno Faure).

L’objectif de cette école est de réintégrer dans la vie active des jeunes décrocheurs en les formant en un an aux métiers du Webdesign (Design et tech) pour leur permettre par la suite de travailler ou de reprendre des études supérieures grâce à un diplôme équivalent à Bac +2.

C’est un projet très ambitieux et pas évident à tenir et heureusement j’ai une super équipe de profs qui sont hyper investis auprès des étudiants. J’ai également un super soutien de la pédagogie donc ça aide à avancer et essayer.

Des cours sous forme de projets qui aboutissent toujours à une présentation orale

Ma petite contribution à la reprise du projet aura été d’offrir un carnet de croquis aux étudiants pour qu’ils puissent aussi s’exprimer au-delà des cours. et le résultat est top, chaque étudiant a son univers personnel et c’est un grand plaisir que de consulter leurs carnets.

On a même un étudiant formidable qui dessine littéralement les cours.

Coté prod

la c’est le drame, la plupart des projets que j’ai réalisé sont encore sous le sceau de la confidentialité donc je ne peux pas encore partager grand chose. Je vais quand même essayer de partager quelques projets qui m’ont bien plu à réaliser cette année.

The fucking Human Factor

J’ai mis en page et réalisé la couverture du Livre écrit par le cabinet de Coaching Yaniro et c’est un projet qui m’a beaucoup plu parce que c’est la 1ère fois que je met en page un aussi gros volume. Quel plaisir de revenir au Print qu’on peut toucher.

Tout beau tout chaud sorti des cartons

Mise en place de la communication visuelle de l’atelier des choix

J’ai ressorti la tablette pour créer l’identité visuelle de ma coach et ça a été un plaisir car c’est un des projets qui m’a ressorti la tête de l’eau.

Et c’est une super coach donc allez-y les yeux fermés :)

Coup de Flash continue

Je suis toujours le Directeur Artistique de l’association Coup de Flash qui promeut des évènements artistiques dans des bars et en 2019 j’ai fais la communication de 2 event qui présentaient des artistes très doués.

Un event avec les superbes photographies de Joe Hume https://www.instagram.com/French_Toy_Love/
Une autre avec une très belle exposition photographique de Terence Delawyer https://www.facebook.com/TerenceDeLawyer
Et enfin une exposition de photo de Nouvelle-Zélande sublime prise par Jeff Villanova https://jeffvillanova.com/

Tous le reste de mes projets sont confidentiels actuellement.

Et sinon coté perso

L’enseignement et la pédagogie ne me laissant pas beaucoup de temps pour faire de la prod, j’ai ressorti les crayons et les carnets pour me remettre à l’aquarelle et au dessin et je ne sais toujours pas trop quoi faire de tout ça à part que ça me détend (et c’est l’essentiel).

J’ai essayé de créer une raison à développer mon univers visuel mais je n’arrive pas à être assez stable pour le faire régulièrement donc pour l’instant c’est en pause

La volonté de créer un univers apaisant mais je n’y ai pas trouvé de finalité donc bof…
L’idée c’était de réussir à proposer de petites scènettes animés pour mes dessins…Voila voila
Voila c’est mignon quoi, enfin je crois…
Bref on va rester sage et on verra…

Et pour 2020 alors ?

hé bien à priori je vais continuer dans la pédagogie et je me tâte à changer totalement de positionnement. Actuellement la vie de Freelance me plait mais après 10 ans de métier, je me rend compte que c’est vraiment sur le social et le management que je me sens bien. La prod exige une patate que je n’ai plus et m’amène plus de frustration que de contentement. Sur des petits projets j’ai encore une certaine peps mais dès lors qu’on rentre dans un gros sujet je m’ennuie trop vite.

Je pense être arrivé au cap ou beaucoup de trentenaire arrêtent leur métier actuel pour changer totalement de vie. Je pense qu’il faut réussir à passer un cap d’acceptation type : “ok mon boulot actuel ne me plait plus en l’état, est ce que je quitte tout ou est ce que je change de point de vue ?”

Actuellement mon changement de point de vue sur mon métier ressemble à ça :

  • Fuck Off l’expertise qui ne dure qu’un an puisque tout change tout le temps (j’ai essayé de rester à jour et pfouarf…de la à dire que les dernières conférences sur le Design que j’ai vu ne sont qu’un gros positionnement commercial…mieux vaut laisser infuser et voir ce qu’on en garde)
  • Fuck Off le fait d’essayer de ressembler aux autres designers (Je me suis rendu compte que j’accordais beaucoup trop d’attention à mes réseaux sociaux et certains gourous du Design)
  • Fuck Off Le fait de penser qu’il n’y a qu’une bonne manière de faire les choses
  • Oui aux mélanges de philosophie (actuellement je mélange Physique Quantique et cuisine pour travailler au quotidien…)
  • Oui aux projets qui ne sont pas parfait visuellement (c’est tellement plus poétique) et quand je dis “imparfait” je ne veux pas dire “le cahier des charges n’est pas rempli”…C’est plutôt un éloignement des tendances du design qui sont chiantes comme la mort en ce moment…à juste titre cela dit.

Je rematais Equilibrium récemment et je me disais que ça reflétait bien la direction prise par le monde du Design en un sens.

Un monde lisse à pensée unique et complètement templatisé sans la poésie de l’imperfection.

Le plus grand défi pour moi étant de réussir à conserver la pédagogie malgré un éloignement avec la prod (et donc de la réalité du métier). Ça passera surement soit par de la gestion de projet dans laquelle je pourrais également tirer un trait sur mon passé rempli de nombreux échecs que j’ai intégré maintenant et qui m’ont beaucoup appris comme par exemple :

  • Un bon manager n’est pas le meilleur de son équipe mais sait s’entourer des meilleurs
  • Laissez à l’équipe une chance de se planter et d’apprendre
  • Ne pas faire les choses à la place de l’équipe mais venir en soutien et comprendre les bloquages.

Ha et j’ai commencé à écrire un livre aussi…On verra ce que ça donnera.

Et enfin la conclusion

Ce que 2019 m’a appris c’est que mes qualités n’étaient pas dans mon travail de designer mais dans ma gestion de l’humain et sa psychologie, La pédagogie m’amène la même instantanéité que lorsque je cuisine et les échanges que j’ai avec mes étudiants et mes collègues sont très enrichissants. Je ne sais pas en quoi cela se transformera dans l’avenir mais je ne me vois pas devenir un designer hyper réputé et spécialisé (j’ai même tiré un trait la dessus, moins d’ego c’est bien aussi).

Je suis beaucoup trop couteau suisse pour ça et je pense que c’est une qualité que je pourrais utiliser dans le futur pour re-manager une équipe (“tu sais moi aussi avant j’étais designer….SIC”). Ou sinon vraiment rester spécialisé dans la direction artistique (mon dada) et commencer à essayer de travailler avec de nouvelles personnes douées dans leur domaine !

On verra bien

Bonus : Quelques noms de designer & illustrateurs & boite de design qui me donnent envie de continuer le métier

Fortifem dont j’admire le travail d’illustration . C’est sincère, sans chichi et moi ça me plait — http://www.fortifem.fr/

Guillaume Baptiste avec qui je collabore à l’Etape Design et qui a une pédagogie et une vision du design qui me plaisent beaucoup — https://www.behance.net/chakalcreative

Gweno dont le travail et la progression me rendent admiratif — https://gweno.net/

Fibre Tigre parce que derrière le personnage on tombe d’un coup sur des perles de sincérité comme ce compte rendu de la création du jeu Outhere https://www.ulyces.co/fibretigre/carnet-de-bord-de-out-there/ https://www.fibretigre.com/

Les cours de digital painting de la Digital Painting School créée par mon ami Gaetan Weltzer : https://digitalpainting.school/ (d’ailleurs on peut dire que “Gaétan l’habite” tellement il est investi)

Mais étrangement, c’est chez mes étudiant(e)s que je trouve le plus de perles et de design que j’aime. je ne peux pas tous les citer mais c’est bien chez eux que je retrouve une fraicheur certaine sur le métier et je suis super fier de voir cette génération arriver à concilier la débacle de la mort de Flash avec le désert créatif lié au Flat.

Bonne année en tout cas et comme dirait Bob Ross